Symbole de réussite, la montre connectée s'est mise à l'heure du paiement "sans contact" sur son cadran. Une telle innovation fait bien évidemment penser au gadget d'un célèbre agent secret, mais la montre connectée trouve-t-elle réellement son public ?

LA MONTRE CONNECTÉE À L'HEURE DU PAIEMENT SANS CONTACT

Le 29 Mai 2018, par Camille PREVOT

 

la montre connectee affiche une alternative credible au smartphone a l'heure du paiement sans contact

Qui n'a jamais oublié sa carte bancaire ou préféré laisser son portefeuille chez soi par soucis de sécurité ? On rêverait tous à ce moment-là de pouvoir régler ses achats de manière simple. Mais ? Ce n'est pas ce que l'on appelle déjà "faire crédit" ? En substance, oui. Seulement, vous voyez-vous revenir ultérieurement régler votre note pour de bon ? Et puis, cette coutume fonctionnera éventuellement encore chez votre boulangère au coin de la rue, mais n'y pensez même pas une seule seconde si vous vous trouvez en magasin ! Pour répondre à cette problématique, on connaissait déjà le paiement sans contact avec son smartphone : LeafPay, ApplePay... Les services ne cessent de se multiplier.

Puisque l'on n'arrête pas le progrès, un autre support est maintenant désigné pour devenir le moyen de paiement de demain : la montre connectée. Voici une petite présentation d'un concept encore plus innovant qui peine pourtant à trouver sa cible. 

 

DES INNOVATIONS TENDANCES ET CONNECTÉES

Casio, Polar, Fitbit... les montres connectées se sont de plus en plus imposées sur le marché des outils digitaux ces dernières années. Des accessoires initialement destinés aux sportifs. Professionnels ou joggeurs du dimanche, suivre son poids, son rythme cardiaque ou la qualité de son sommeil sont autant de points développés par les montres nouvele génération.

Pourtant, on ne peut pas considérer la smartwatch comme une révolution à proprement parler, puisque l'idée d'une montre numérisée avait déjà pris forme il y a de cela quelques décennies. Souvenez-vous du film 2001 : l'Odyssée de l'Espace. Inspiré par le film de Kubrick, le fabricant américain Hamilton avait commercialisé en 1972 la première montre à fonctionnement numérique et affichage LED. D'autres prototypes avaient vu le jour sans véritablement rencontrer leur public.


Trouver un public cible dans notre société actuelle ne représente pourtant pas de réelle problématique pour les fabricants de montres connectées. C'est bien simple, la montre est un accessoire intergénérationnel qui perdure dans le temps en traversant les modes. De plus, côté connectivité, d'après une étude WeAreSocial d'avril 2017, plus de 65% de la population mondiale dispose d'au moins un mobile, pour un habitant sur deux connecté à Internet. En Amérique du Nord et en Europe de l'Ouest, le taux d'internautes atteint même près de 90%. Autant dire que le potentiel d'évolution est grand.

 

quel fonctionnement pour payer avec sa montre connectee ?

 QUELLES SOLUTIONS POUR LES MONTRES "SANS CONTACT" ?

Ce potentiel, les enseignes bancaires l'ont bien détecté et proposent maintenant des facilités de paiement en partenariat avec de grandes marques. Au premier trimestre 2018, la Caisse d'Épargne s'est ainsi associée à Garmin pour lancer un projet de paiement sans contact sur montres connectées de sport. Encore une fois, on en revient à la même clientèle-cible. Le Garmin Pay permet ainsi de payer par simple approche de la montre sur le terminal de paiement. Le fonctionnement reste identique à son application Paylib, qui permet de régler ses achats en sans contact avec son smartphone.

Arkéa, filiale du groupe Crédit Mutuel, a aussi suivi cette tendance en démontrant une nouvelle fois son expertise dans l'évolution du paiement. Son alliance avec le groupe Mastercard, Garmin ou encore Fitbit (Aujourd'hui sur la seconde marche du marché mondial derrière Apple) permet aux détenteurs de Mastercard d'effectuer des achats par simple mouvement de bras en direction d'un lecteur CB. Hugues Mercier, responsable Marketing et Innovation des moyens de paiement pour Crédit Mutuel Arkéa, explique que ce projet va permettre "d'offrir à leurs clients communs une solution de paiement à la pointe de la technologie et adéquate avec les modes de consommation actuels".


Simplicité, Confort, Sécurité : trois mots résumant assez bien une nouveauté qui s'accorde en tous points à la finalité de l'innovation technologique. Le concept de montres connectées s'intègre ainsi parfaitement dans une logique de parcours d'achat ultra-connecté. Néanmoins, ce type d'outil connecté peine à trouver son public : selon une étude réalisée par Mastercard, seulement 24% des interrogés européens déclarent être prêts à payer via des objets connectés. Un résultat certes encourageant mais nettement insuffisant au vu du développement des nouvelles technologies auprès des consommateurs connectés. Il faut ajouter à cela un manque de confiance envers ces services de la part des utilisateurs en ce qui concerne la sécurité des données. La question de la protection des codes et identifiants se pose d'autant plus depuis l'entrée en vigueur de la RGPD le 25 Mai dernier. En attendant plus de précision sur le sujet, laissons les aiguilles tourner. 

 

L'innovation est l'un des principaux leviers de croissance du ecommerce. Afin de rester dans la course, les entreprises doivent améliorer toujours plus la qualité de leurs services en passant par l'innovation. Le paiement sans contact apporte sans aucun doute plus de confort aux consommateurs ultramobiles en assurant un process de paiement fluide et rapide.
Malgré le fait qu'il y ait encore de très nombreux détracteurs au sans contact, le support smartwatch semble, à l'image du smartphone, tout désigné pour devenir l'un des modes de paiement les plus utilisés à l'avenir. Gageons alors qu'une fois rassuré sur la sécurisation de ce nouveau moyen de réglement, l'utilisateur saura se mettre à l'heure de l'innovation.