2019 apporte son lot de nouvelles tendances pour le commerce physique et la vente en ligne. Des changements à l'avantage du consommateur... mais aussi des commerçants. Voici ce qui devrait changer en matière de commerce omnicanal cette année :

QUELS CHANGEMENTS POUR LE COMMERCE 2019 ?

Publié le 09 Janvier 2019, par Pierre BRYL

 

ce qui devrait changer pour le commerce de 2019 : dropshipping, marketplace, mobile first, la fin des retours gratuits...

Après une année 2018 qui a vu le ecommerce français atteindre un chiffre d'affaires de près de 82 milliards d'euros, 2019 devrait apporter son lot de changements. 

En ces lendemains d'Épiphanie, et après une overdose de frangipane, il est temps d'attaquer (réellement) vos meilleures résolutions du bon pied. Ça tombe bien, le commerce aussi en a pris des bonnes pour cette année. Et elles débutent sur les chapeaux de roues avec les traditionnelles soldes d'hiver. 

En effet, le millésime 2019 du commerce débarque avec de nouvelles tendances. Pressenties depuis quelques années ou "invitées de dernière minute", ces changements impacteront fortement parcours d'achat et ventes, consommateur comme vendeur.

Le mobile devenu maître de la vente en ligne, la livraison encore plus rapide et toujours moins cher ou encore l'omnicanal en force... Voici ce que nous réserve 2019 :

 

VERS UN RETOUR DU COMMERCE PHYSIQUE


Dans de récentes prévisions, STATISTA estimait que les revenus mondiaux du ecommerce devraient approcher les 5 milles milliards de dollars en 2021.

Cette fois, nous y sommes.
La tendance des achats s'est complètement inversée : aujourd'hui, difficile de trouver une enseigne célèbre (ou plus anonyme) qui ne vende pas sur Internet. Une amazonisation du commerce qui renforce encore une concurrence pourtant exacerbée sur un marché qui devient mature.

Qui dit concurrence, dit guerre des prix. Un conflit dont nous profiterons sans doute davantage qu'à l'accoutumée (et d'autant plus dans les années à venir) en demeurant plus que jamais à l'affût des meilleures affaires.


Pourtant, cette tendance ne reflète pas les changements de comportement du consommateur que l'on nous avance un peu partout à grands coups de statistiques. Nos habitudes de consommation changent, certes. Mais l'humain reste l'humain, et celui-ci a besoin d'un minimum d'humanisme.


Commerce unifié, phygital, omnicanal... tous ces termes viennent répondre à la problématique du service par l'homme, pour l'homme.
Un besoin de proximité et d'accompagnement dans le parcours d'achat qui implique un retour au commerce physique tout en y intégrant la notion de commerce digital.

 

Le retour au commerce physique, beaucoup n'y croyaient plus il y a encore 5 ans. Ce phénomène place ainsi le commerce de 2019 au pic de ce que l'on pouvait atteindre en matière de tendances retail (même si la multiplication de la vente façon marketplace prouve que la vente en ligne a encore de beaux jours devant elle). 
Gageons que la période des soldes sera le premier témoin de ces changements.

 

les soldes devraient servir de cobaye aux nouvelles tendances en matiere de commerce omnicanal

LES GRANDES TENDANCES COMMERCE DE 2019


Voyons ensemble quelles seront les prochaines tendances de l'année 2019 en matière de commerce omnicanal. Ces problématiques font partie des réflexions sur lesquelles nous basons nos solutions Commerce Hub en répondant aux besoins des commerçants.

 

DROPSHIPPING - On en parlait déjà en 2018, il arrive pour de bon en 2019.

On prend d'ores et déjà le pari que tous les salons ecommerce à travers le monde "s'arracheront" la thématique du dropshipping. Et il concerne tous types de vendeurs : du petit commerçant de quartier jusqu'au grand retailer à l'international.
Tant de superlatifs peuvent qualifier le drop shipping que vous les énumérer serait long et fastidieux... tout le contraire de ce qu'il revendique.

Le Dropshipping, qu'est-ce que c'est ? Le magasin n'est plus et ne joue plus que le rôle d'intermédiaire entre son client et son fournisseur :

L'acheteur commande (et paye) un article auprès du site de vente en ligne, qui le commande à son tour auprès de son fournisseur en prenant une marge au passage. 
Le fournisseur livre l'article directement chez le client.


Et les avantages dans tout ça ?
- Des délais de livraison plus courts.
- Des frais de port réduits pour le client (selon le lieu d'envoi par le fournisseur) et des coûts de stock limités pour le magasin.
- Moins d'intermédiaires pour un process de livraison maîtrisé et simplifié.


Pour l'année 2018, une étude portant sur 450 magasins révélait qu'à peine 16% d'entre eux pratiquent le dropshipping, avec pourtant une augmentation de revenus de plus de 30% et un taux de conversion naturellement amélioré.

De quoi véritablement casser les prix tout en restant efficace pour les soldes !

 

VENTE EN OMNICANAL - Qui dit dropshipping, dit forcément vente en omnicanal !

Que l'on parle de phygital, de commerce connecté ou de web to store, tous ont en commun de rassembler et de mettre en synergie toutes les étapes du commerce omnicanal.
Chaque process est ainsi repensé pour faire vivre à l'acheteur une expérience totalement connectée au coeur du point de vente physique et lui faire bénéficier de tous les avantages du commerce digital.

La vente en ligne prédomine, mais conserve aussi avant tout un rôle décisionnaire dans le processus d'achat en point de vente physique.

Selon le rapport du commerce omnicanal 2018 publié par l'américain BigCommerce, 56% des consommateurs de la Génération Z effectuent leurs achats depuis les points de vente physiques, et particulièrement auprès de stores indépendants.

 

Comparer, essayer, toucher ou voir fait partie intégrante du parcours des jeunes générations, qui fréquentent plus que n'importe qui d'autre nos centres commerciaux, armés de leurs smartphones. Preuve que les millenials aspirent autant à l'humain qu'aux nouvelles technologies.


En outre, la tendance à la dépense va à la hausse pour les jeunes acheteurs européens, puisque plus de la moitié d'entre eux envisagent d'augmenter leurs dépenses courant 2019. 

Nul doute que ces prochaines soldes seront particulièrement scrutées.

 

ABANDON DU RETOUR GRATUIT - Les retours gratuits coûtent cher à l'environnement. Mais impactent aussi les bourses des vendeurs.

Économies oblige, Amazon a banni en 2018 certains utilisateurs qui auraient retourné un nombre trop important de leurs achats.

Or, la politique de retour gratuit constitue un levier essentiel à la conversion de paniers : 65% des acheteurs sont prêts à finaliser leurs transactions si les frais de retour sont offerts.

Bien que le géant américain ne mentionne nulle part cette particularité, celle-ci devrait pourtant s'appliquer davantage au cours de cette année.

Gare aux achats impulsifs pendant les soldes, donc !

de nouveaux enjeux impliquent une evolution des services aux consommateurs


MARKETPLACE
- Déjà tendance, la marketplace devrait connaître le même succès en 2019.

Rassurez-vous : contrairement aux États-Unis, on ne devrait pas voir de taxes sur les ventes C2C et marketplace en Europe avant 2020 ! Comme nous - suite à notre participation à la Paris Retail Week -, vous avez dû ressentir l'appétence toute particulière des internautes pour la vente en marketplace.

En pleine période de soldes (et même tout au long de l'année), le textile est bien évidemment concerné. LaRedoute, Vinted, Asos pour ne citer qu'eux : la marketplace fait partie des grands enjeux ecommerce de 2019.

C'est pourquoi nous vous permettons également de créer votre propre marketplace et de vous connecter aux ecosystèmes existants afin de la déployer.

Misez donc sur les places de marché lors des prochaines semaines de démarques !

 

DÉVELOPPEMENT DU POINT RELAIS - À ne pas manquer si vous mettez en place une stratégie omnicanale !

Nous vous parlions plus haut de l'importance du drop shipping en tant qu'étape du commerce unifié et de l'incidence des retours en matière de coûts. Le point relais en est le complément idéal.

Nous vous expliquons : le coût de livraison est crucial dans la conversion du panier client. La plupart des internautes renoncent à leur achat si les frais de livraison sont trop élevés. La livraison en point relais vient à point nommé pour résoudre cette problématique : l'acheteur bénéficie de frais de port et de délais de livraison réduits.

Une formidable opportunité pour redynamiser le contact entre le consommateur et les commerces partenaires du retrait colis en centre-ville.

 

LE MOBILE FIRST EN PREMIÈRE LIGNE - Avec 3/4 de la population possédant un smartphone en 2018, le e-commerce mobile n'a jamais été aussi développé, et c'est tant mieux !

Synonyme de simplicité, de rapidité mais aussi de personnalisation pour le consommateur, le mobile first ne devrait pas décliner au cours de l'année.

Pour booster tout ça, 3 lettres : PWA pour Progressive Web Apps. Présentée sous forme d'appli, la PWA est en fait un portail d'accès direct vers le site internet mobile.

Avec des avantages non négligeables à la clé :

- Le chargement des pages s'effectue plus rapidement via une app
- La PWA fonctionne sous un réseau faible, et même en hors-ligne
- Le mobile reçoit les notifications envoyées par la PWA
- Il n'y a pas de mise à jour puisque vous êtes déjà sur le site web

 

Gageons que les soldes 2019 seront une réussite dans l'ensemble, les chiffres "d'hiver" affichants déjà des résultats enthousiasmants dès les premiers jours du "mois en blanc" dans certaines régions (Depuis le 2 Janvier dans l'est de la France) et que nos prédictions seront les bonnes.

On se dit "rendez-vous dans 10 mois" ?

Que vous soyez branchés marketplace ou accrocs au commerce omnicanal, nous proposons des solutions destinées à simplifier le commerce d'aujourd'hui et à répondre aux enjeux des dernières tendances en matière de vente physique et online.